Portrait de l'olivier

 

Lolivier est un arbre au tronc noueux, torturé, rugueux, de couleur grise, au feuillage persistant, vert sur une face, gris-argenté de l’autre, de la famille des oléacées (comme le lilas, le troène, le frêne…).  Il exige une grande luminosité, de la chaleur, il résiste au froid jusqu’à – 15 ° C, mais supporte mal l’humidité.
Ses fruits verts puis noirs arrivent à maturité à l’automne.


Il est réputé pour sa rusticité et se contente de sols pierreux et secs. Il aime le soleil, les sols calcaires et un climat tempéré.  Il voisine souvent avec la vigne. Il se plait donc dans le Lot.


L’olivier connait 2 périodes de croissance au cours de son cycle végétatif annuel :
-    la pousse de printemps, de mi-avril à mi-juillet
-    la pousse d’automne, de mi-septembre jusqu’aux premières gelées


L’olivier pousse lentement, il faut attendre entre 7 et 10 ans avant d’avoir une récolte conséquente, mais sa longévité est exceptionnelle.
L’olivier a la réputation d’être immortel, lorsque le tronc parait mort, il se régénère par des rejets qui se développent à la base et formeront un nouvel arbre


La pollinisation de l’olivier se fait exclusivement grâce au vent et non pas par les insectes comme pour la plupart des arbres fruitiers. On dit qu’il est anémogame.
Il est indispensable de planter avec chaque espèce, d’autres variétés d’oliviers qui sont leurs pollinisateurs.
La plupart des oliviers ne sont pas auto fertiles et c’est une fécondation croisée entre 2 variétés qui permettra la production d’olives. L’olivier fleurit pendant une dizaine de jours, de mai à juin selon les variétés et la région.

Plus d’une centaine de variétés d’oliviers sont cultivées en France. Certaines sont sélectionnées pour une production d’olive de table, tandis que d’autres sont destinées à la fabrication de l’huile.

L’olivier a besoin des soins de l’homme à des époques bien spécifiques de l’année.